Accueil2020-04-09T10:26:04+02:00
Jean Lou BLACHIER
Jean Lou BLACHIERPrésident de la CPME Seine Saint-Denis
Vice-président Délégué de la CPME Nationale

Depuis plusieurs mois, nous avons tous rencontré des Cassandres, annonçant une crise économique éminente mais personne ne pensait que cela viendrait d’une pandémie mondiale.

C’est peut-être ce qui explique le défaut de préparation auquel nous assistons aujourd’hui. Je ne parlerai pas du manque de matériel qui est patent et que nous regrettons tous, mais des dispositifs proposés par le gouvernement à destination des PME qui connaissent aujourd’hui des ratés et dont se plaignent surtout les très petites et petites entreprises.

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a réaffirmé la volonté du gouvernement de faciliter la mise en place du chômage partiel pour « éviter des vagues de licenciements ».

Mais trop souvent il existe des difficultés pour accéder à la plate-forme en ligne qui doit recevoir les déclarations des entreprises. De plus, quand ils y arrivent de nombreuses entreprises sont confrontées à des refus de chômage partiel au motif que leur secteur n’est pas concerné ou que leur entreprise est en capacité – théorique – de poursuivre son activité. Il y a donc là un décalage entre les discours et la réalité.

Puis dans cette situation très particulière, un rappel de l’inspection du travail aux responsabilités des chefs d’entreprises quant au respect de leurs obligations au niveau de la protection des salariés dans le contexte de crises sanitaires, contribue à créer un malaise supplémentaire.

De même, les DIRECCTE (directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) doivent assouplir et harmoniser leur interprétation des textes. Il en va de l’emploi et de la vie économique et sociale dans tous nos territoires.

Comment dans ces conditions peut-on envisager le jour d’après ?

Les PME doivent développer leur capacité de résilience. Il faut mettre la crise à profit pour réfléchir au monde de demain, sinon c’est le risque de passer à côté de quelque chose d’important. Il faut élargir le champ de conscience de l’entreprise et penser à l’avenir.

Pour les petites entreprises, le problème de trésorerie est le plus prégnant, elles doivent utiliser les dispositifs mis en place. Bpifrance active des mesures exceptionnelles de soutien aux entreprises avec des aides financières en lignes extrêmement rapides et simples et un plan de soutien aux entreprises françaises exportatrices.

Pensons au jour d’après, car j’ai peur qu’une fois la crise passée il n’y ait l’obligation d’aller encore plus fort dans l’austérité.

Jean-Lou BLACHIER

Président de la CPME 93

Secrétaire Confédéral de la CPME

Prochains évènements

Conférence téléphonique du 16/03/2020 avec les Ministères (COVID-19)

Madame, Monsieur,

Vous trouverez ci-joint le compte rendu d’une réunion qui vient de se tenir avec les Ministres concernés par la gestion de la crise du COVID 19.

Parmi les mesures annoncées vous noterez :

La confirmation de la mise en place d’un fonds de solidarité destiné à ceux dont l’activité ferme pour mesures sanitaires (ou baisse du CA de + 70 %) et réservé aux entreprises de moins d’un million d’euros de CA
Le chômage partiel sera pris en compte à partir de la demande et validé a postériori
Pas de prélèvement des échéances sociales au 20 mars 2020 pour les travailleurs non-salariés
Pas d’interdiction d’aller au-delà de 100 personnes sur les lieux de travails.

Nous restons pleinement mobilisés.

Bien cordialement.

Lire le compte rendu

Ils sont adhérents de la CPME 93

La CPME 93 m’a aidé à résoudre un conflit avec mon salarié et à éviter un procès aux Prud’hommes. Pour une TPE c’est une aide précieuse pour la gestion de ses ressources humaines

M BIENVENU, Gérant de l’entreprise AWRS – ZA des chanoux à Neuilly sur Marne :

Sans la CPME 93 mon entreprise n’aurait jamais vu le jour car elle m’a permis de trouver les fonds qui me manquaient pour créer mon entreprise

M ABITBOL, Gérant de KOSHER KINGDOM aux Lilas

La CPME 93 m’a aidé à régler mon désaccord avec le RSI et à éviter les saisies de mon compte bancaire

Me MARBOEUF, Gérante de NM DECO

Sans l’intervention de la CPME 93 je n’aurai pu résoudre mon conflit avec les douanes ni me sortir d’une impasse  mettant en péril la continuité de mon activité

M. ATTIA, Gérant de CAP EURO à Sevran

Abonnez vous à notre page Facebook